Archive for novembre, 2011

Les sagesses de Baye Niass. 22 : Chercher le bonheur sans envier autrui(2)

Dimanche, novembre 27th, 2011

 312099_293414320684966_100000492021309_1235654_1839789118_n1.jpg

Il a été dit : « Ne convoitez pas ce qu’Allah a attribué aux uns d’entre vous plus qu’aux autres… » Sourate nissa verset 32.

Le sujet concerne le bas monde(Dounia) et c’est le sujet dont fait référence le hadith suivant : « regardez ceux qui sont en dessous de vous et ne regardez pas ceux qui sont au dessus de vous. ».

Car quelque soit le statut de l’être humain, s’il regarde celui qui est au-dessus de lui il a tendance à se sous estimer et à ne pas remercier Dieu, et il fini toujours par envier celui qui possède plus de bien que lui.  Et s’il regarde celui qui est en bas de l’échelle sur laquelle il est, il remarquera qu’il a dépassé beaucoup de personnes et il verra qu’il a beaucoup de choses que les autres n’ont pas et remerciera Dieu le très haut.

Donc si tu veux observer, observe toujours ceux qui sont en dessous de toi cela te poussera à remercier Dieu et n’observe pas ceux qui sont au dessus de toi car cela peut te conduire à l’envie et la colère.

Ceci est valable dans le cadre de ce bas monde (Dounia).

Par contre dans le carde de la religion, il n’ ya pas d’inconvénients à regarder ceux qui sont au dessus de toi pour que tu te réfères à eux et que tu fasses des efforts pour être comme eux.

Dans le cadre de la religion, ne regardes pas celui qui est en bas de toi cela peut te conduire à voir ta situation satisfaisante et à être paresseux.

L’homme même s’il atteint un niveau très élevé de paresse et de manque de bonnes actions, s’il observe celui qui est en dessous de lui, il se voit supérieur et se sent dans une bonne situation.

C’est pour cela qu’il doit toujours regarder celui qui est au dessus de lui et non celui qui est en dessous de lui.

Et si une personne désire avoir ce qu’autrui possède tout en souhaitant que celui-ci le perde c’est de l’envie, et l’envie dévore les bonnes actions comme le feu consume le bois.

Source : dans les jardins du tafsir

Les sagesses de Baye Niass. 21 : Chercher le bonheur sans envier autrui(1)

Mardi, novembre 22nd, 2011

mecque011.jpg

Le bonheur de l’homme est divisé en trois parties :

Le bonheur personnel comme l’intelligence, la science, les connaissances qualitatives et quantitatives, la chasteté, la pudeur, la bravoure, la générosité tout ceci sont des comportements qui sont liés à la personne elle-même.

Il ya une partie du bonheur lié au corps de l’individu comme la santé, la longévité et tout ce qui est lié au corps de la personne.

Et un bonheur extérieur comme avoir beaucoup d’enfants, de la richesse, des amis, des frères, une bonne réputation, être apprécié des autres, etc.…

Et si une personne remarque ses qualités chez son semblable alors que lui ne les a pas, soit il a envie d’avoir la même chose, soit il a envie que celui qui les a les perde.

S’il veut que la personne perde ses bonnes choses c’est de l’envie (hassad) et s’il veut avoir la même chose c’est un désir de jouir du même bien mais ce n’est pas un péché. Sauf que dans le coran Dieu nous interdit de vouloir avoir la même chose qu’a une autre personne.

Donc il ne faut pas vouloir obtenir ce qu’un autre possède. Ne dis pas : « Dieu ! Donne- moi une maison comme celle que tu as donnée à tel, ou des richesses comme celles  que tu as données à tel, ou une épouse comme celle de tel ».

Il se peut que quelque chose qui est bien pour une autre personne ne le soit pas pour toi. Il se peut que celui qui a de la richesse et qui a un bon comportement religieux soit bien pour lui et que si cette richesse  t’est donnée ta religion en pâtisse et se détériore à cause de cette richesse.

Donc une personne ne doit pas vouloir avoir ce qu’un autre possède. Il doit seulement demander à Dieu de lui donner ce qui est bon pour sa religion et sa vie dans ce bas monde et dans l’autre.

Si tu réfléchis sur cela tu remarqueras que le coran nous a enseigner une prière formidable et meilleure que toute demande : « seigneur donne-nous une belle part dans ce monde et une belle part dans l’autre et préserve nous du châtiment du feu ».

A suivre…

source : dans les jardins du tafsir

Les Sagesses de Baye Niass. 20 : la faiblesse de l’être humain.

Dimanche, novembre 13th, 2011

271020101046.jpg ..Car l’homme a été crée faible » sourate Nissa, verset 28. C’est parce que Dieu le  très haut a crée les choses différentes les unes des autres : L’ange est lumineux et toute sa vie il se consacre uniquement à l’adoration et il reste constant dans cet état sans jamais changer. Les animaux consacrent leurs vies uniquement aux jouissances sans jamais changer.

Et l’être humain a été crée faible car il ne peut rester constant dans un seul état et c’est pour cette faiblesse aussi qu’il a atteint un degré très élevé. Comme l’Homme est faible il suit parfois ses plaisirs comme un animal, parfois il mange, parfois il se marie, il boit, parfois il se met en colère, parfois il complote contre les autres, parfois il prie, il invoque le nom de Dieu, il adore Dieu comme un ange. Ces changements sont le propre de l’être humain. L’ange ne peut pas changer de son statut pour prendre celui de l’animal. Et les animaux aussi ne peuvent pas évoluer vers le statut des anges.

Mais l’être humain est tantôt ange, tantôt animal. A cause de sa faiblesse il ne peut se stabiliser en une seule situation. S’il désire les choses et les obtient il se lasse par la suite. S’il désir manger et si on lui présente de la nourriture, dès qu’il mange une demi heure il n’en a plus envie. Pour boire c’est la même chose, les plaisirs sexuels aussi, il finit toujours par se lasser et vouloir autre chose. Si tu reste  debout longtemps tu as ensuite envie de t’asseoir, si tu t’assois à un certain moment tu as besoin de te lever ou te coucher. Si tu dors longtemps après tu veux te réveiller, si tu restes à l’état de veille longtemps tu as envie encore de dormir, en bref tout ce que l’être humain fait, il se fatigue et se lasse et veut changer à cause de sa faiblesse.

C’est à cause de cette faiblesse que Dieu l’a aidé jusqu’à parvenir au stade de la meilleure des créatures. Dieu dit : « je suis le roi vivant qui ne meurt jamais, et toi fils d’Adam si tu m’obéis je ferai de toi un roi qui ne meurt pas. » c’est pour cette raison que l’Homme peut devenir la meilleure des créatures.

En raison de cette faiblesse aussi il peut se corrompre et devenir la pire des créatures car il est incapable de rester constant dans un seul état. S’il commet un péché, cela le conduit à un autre péché et ensuite vers un autre sans jamais regretter jusqu’à devenir la pire des créatures.

C’est pour cette raison que Dieu a décrit l’homme comme étant la meilleure des créatures mais aussi comme la pire des créatures à cause de cette faiblesse. Cette faiblesse est un éloge pour celui que Dieu aime et une réprimande pour celui que Dieu déteste.                                                        

dans les jardins du tafsir

Les Sagesses de Baye Niass. 19 : le mariage.

Lundi, novembre 7th, 2011

  296431_289598491066549_100000492021309_1221197_107164033_n.jpg

Le mariage est sujet à controverse pour beaucoup de personnes chacun en fonction de son degré :

Il est obligatoire pour toute personne puissante et doté d’un ardent désir et d’un fort penchant sexuel. Il est obligatoire à celui qui est ainsi de se marier.

Il est  préférable à celui qui modéré de se marier mais ce n’est pas une obligation.

Il est interdit à celui qui est impuissant ou incapable de faire vivre la femme ou de donner la dote de se marier.

Et si un homme veut se marier, le prophète paix et salut sur lui dit qu’il faut, choisir une femme pieuse qui pratique la religion, qu’il choisisse celles qui sont pieuses les filles issues de familles vertueuses. Qu’il choisisse les vierges, car elles ont un amour plus sincère.

Les sages disent : si tu marie une divorcée ou veuve non vierge, si elle n’a pas d’enfant, tu n’auras que la moitié de son cœur, l’autre moitié sera pour son premier mari. Et si elle a un enfant qui n’est pas de toi, tu n’auras aucune partie de son cœur, car une moitié de son cœur sera avec son premier mari et l’autre moitié avec son enfant. Elle consommera tous tes biens et te contredira dans la plus part des cas.

Le prophète paix et salut et sur lui a dit on m’a fait aimé dans votre monde les femmes, les parfums et ma consolation dans la prière)

Les femmes, car le prophète trouve chez ses épouses une aide pour faire passer le message coranique. Et tout croyant marié trouve en sa femme une aide pour sa religion.

Car sans la femme qui s’occupe de piler, de malaxer, de cuisiner, de laver, de nettoyer la chambre, de garder les enfants, c’est l’homme qui allait s’en occuper et cela l’empêcherait de s’acquitter convenablement de l’adoration.

C’est pour cela que la femme est une aide pour tout musulman dans sa religion. C’est pour cela qu’il a été dit que la femme vertueuse n’est pas de ce monde mais un appui pour son mari en vue de l’autre monde…

                                                       

Source : dans les jardins du tafsir



Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 88 articles | blog Gratuit | Abus?