Archive for janvier, 2012

Les sagesses de Baye Niass. 25 : l’importance de la prière(2)

Lundi, janvier 23rd, 2012

252795_224464784246587_100000492021309_949279_1037307_n1.jpg

Il ya parmi les serviteurs ceux qui essayent de faire cinquante prières par jour(…) Il ya parmi les serviteurs de Dieu qui ont une force venant d’Allah lui même et qui les permet de rester tout le temps dans la prière. il ya donc parmi eux qui ont réussi à pérenniser la prière comme le dit le verset : « et ceux qui sont constants dans leurs prières » après le verset : « ceux qui surveillent leurs prières ». La surveillance des cinq prières est différente de la constance dans la prière. Donc parmi les serviteurs il ya ceux qui ont la constance dans la prière, ils prient tout le temps et cela n’est possible que par l’intension.

 La personne a l’intention de prier tout le temps et elle devient ainsi pieuse tout le temps : (L’intention du croyant est meilleur que ses actes, et l’intention du mécréant est pire que ses actes) dit le hadith.  Ceux qui ont la chance d’avoir la constance dans la prière sont ceux qui  se sont acquittés du devoir de la prière jusqu’à atteindre le degré de l’approchement réel du verset : « fasjud waqtarib » -prosternes-toi et approches-  jusqu’au stade d’effacement vis-à-vis de l’existence, ils se sont effacés d’eux même, de l’existence et de l’existence de l’existence. Et il ne reste que Dieu le très haut.  

Ils sont, dans ce stade particulier, en prière tout le temps.  Une seule prosternation constante et éternelle, ils ne lèveront jamais leurs têtes et resteront ainsi jusqu’au jour du jugement dernier.

« La prière est une stricte obligation pour les croyants et doit se faire aux heures prescrites »verset (4 ; 103)  Prescrites durant les cinq heures ou comme une obligation horaire pour eux, mais eux sont dans l’heure de la  prière à tout moment.

dans les jardins du tafsir

Les sagesses de Baye Niass. 24 : l’importance de la prière(1)

Lundi, janvier 9th, 2012

25174_1417854134637_1481141809_1051936_2970907_n.jpg

Dieu le très haut a par sa grâce et sa générosité pour son serviteur, institué sur lui les adorations religieuses, et dans ces adorations il n ya que l’intérêt du serviteur lui-même. Ces adorations ne servent rien à Dieu le très haut.

 Les adorations des créatures n’ont aucun bienfait pour Dieu et les péchés des créatures ne lui font aucun mal. Mais il nous a ordonné de faire de bons  actes pour nous et nous a interdit d’autres qui sont mauvais pour nous.

 

Il a institué les prières en limitant leur nombre, s’il avait exagéré leur nombre nous serions dans l’incapacité de les faire. Il nous commande de faire les cinq prières dans la journée au lieu de cinquante.

 Il avait auparavant institué cinquante prières sur nous et il a commencé à les alléger jusqu’au nombre de cinq dans la journée et la nuit. Et Dieu a dit Ô Mohamed ce sont cinq prières dans la journée et la nuit et tout celui qui fait une bonne action sera rétribuée par dix. Ce qui fera un total de cinquante, je n’échange pas ma parole contre une autre.

 

Et comme l’origine de la prière en tant que devoir était au nombre de cinquante et que les mécréants refusent de la faire, Dieu allongera la durée du jour du jugement dernier pour eux de cinquante mille ans, ainsi chaque prière refusée aura comme sanction une journée longue de mille ans de punition et de torture. Cette longueur de la journée est la conséquence de leur refus de prier dans ce bas monde. …

A suivre……

 

Source : dans les jardins du tafsir



Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 88 articles | blog Gratuit | Abus?