Archive for novembre, 2012

Les Sagesses de Baye Niass. 49 : La générosité d’Allah pour les fidèles.

Dimanche, novembre 25th, 2012

cheykhi1.jpg

Allah le très haut a révélé ce verset : «Quiconque viendra avec le bien aura dix fois autant… » Et le prophète paix et salut sur lui dit : ô mon seigneur augmente pour ma communauté et c’est ainsi que fut révélé  le verset suivant : « Ceux qui dépensent leur biens dans le sentier d’Allah ressemblent à un grain d’où naissent sept épis, à cent grains l’épi… » Cela fait sept cents et le prophète paix et salut sur lui dit : « mon seigneur augmente pour ma communauté » et Dieu dit : « Quiconque prête à Allah de bonne grâce, Il le lui rendra multiplié plusieurs fois… » (Multiplié plusieurs fois) est supérieur à sept cents.

Et le prophète dit encore mon seigneur augmente pour ma communauté » et Dieu dit : « …Ceux qui ici-bas font le bien, auront une bonne [récompense]. La terre d’Allah est vaste et les endurants auront leur pleine récompense sans compter. ».sans limitation de nombre. Et le prophète dit : j’agrée Allah et cela est un grand espoir pour la communauté.

Et la sagesse dans cela, c’est que l’être humain est composé de nafs(âme charnelle), de  cœur(qalb), d’esprit(ruh) et de sirr (secret). A l’image des chiffres chez les mathématiciens il ya quatre catégories : les unités, les dizaines, les centaines et les milliers. Si tu multiplies une unité  par les unités cela donnera une unité seulement et si tu le mets dans le domaine des dizaines cela donnera une dizaine, et si tu le places dans le domaine des centaines cela donnera une centaine et si tu le places dans le domaine des milliers cela donnera un millier. Celui qui  commet un péché c’est par le nafs(âme charnelle) et le nafs est dans la porte des unités donc la rétribution c’est une mauvaise action en contre partie : «  La sanction d’une mauvaise action est une mauvaise action [une peine] identique. »

Et celui qui fait une bonne action et c’est par la voie du cœur aura dix bonnes actions identiques comme rétribution car  l’unité a été multiplié dans le domaine des dizaines.

Et si l’action est multipliée dans la zone du ruh (l’esprit) la récompense sera des centaines car c’est le domaine des centaines et si  c’est dans la zone du sirr(secret) la rétribution sera des milliers car c’est la zone des milliers .

Donc nous devons faire de bonnes actions  et Allah nous rétribuera en multipliant plusieurs fois la bonne action. Et la réalité c’est que « Quiconque viendra avec le bien aura dix fois autant.. », le serviteur s’il présente une bonne action il aura de la part d’Allah dix fois plus avant même de faire l’action.

Allah nous a fait du bien par le fait de nous faire exister, il nous a fait exister du néant. Et le bienfait de l’aptitude : il a fait de nous aptes à faire de bonnes actions. Le bienfait de l’éducation : Quand nous sommes nés, nos parents ont pris la responsabilité de nous éduquer jusqu’à notre maturité. Et le bienfait d’envoyer des messagers, le bienfait de la révélation des livres saints, le bienfait de la distinction du bien par rapport au mal, le bienfait de la loyauté, le bienfait de la bonne guidance, le bienfait de la grâce divine, le bienfait du consentement, Dieu a fait pour nous dix avant même que nous ne fassions une seule action.

« Quiconque prête à Allah de bonne grâce, Il le lui rendra multiplié plusieurs fois… » Il nous a présenté dix bonnes actions avant même que nous lui présentions une seule…

Source : dans les jardins du tafsir

Les Sagesses de Baye Niass. 48 : S’éloigner des prémisses des péchés.

Lundi, novembre 19th, 2012

17335_1256060516022_3033809_n.jpg

« N’approchez pas les turpitudes » est plus fort en message de communication que «  ne commettez pas les turpitudes » car si les grands péchés sont prohibés les préliminaires qui y conduisent le sont également.

Le prophète paix et salut sur lui dit : « l’adultère des yeux c’est le regard ; l’adultère de la langue c’est la parole,  l’adultère du nez c’est l’embrassade, l’adultère des mains c’est le toucher, l’adultère du cœur c’est l’imagination, l’adultère des pieds c’est la marche, et tout cela est concrétisé par le sexe qui confirme ou infirme. Si le sexe pénètre tous les membres du corps ont fait l’adultère, et s’il n ya pas pénétration les autres membres sont sauvés. Et Dieu pardonne les petits péchés tant que les grands péchés sont abandonnés. »

« N’approchez pas les turpitudes ni en apparence et ni en cachette » ni public ni en privé.

Si tu observes bien les interdits tu remarqueras qu’ils conduisent tous à la tuerie. S’il n’était pas interdit à l’homme de tuer, les assassinats allaient être nombreux.

Comme il a été dit dans le coran « c’est dans le talion que vous aurez la préservation de la vie.. ». Si l’adultère n’était pas interdit les hommes allaient s’entretuer pour avoir les femmes comme font les animaux. Et comme l’être humain et plus rusé donc les meurtres allaient être très nombreux.

Et le vol aussi, car celui qui se propose de prendre le bien d’autrui peut tuer ou s’expose  à être tué dans la mesure où la charia autorise l’amputation dans les cas de vols. Et celui donc on coupe la main peut mourir de cela.

Et la consommation d’alcool : celui qui boit de l’alcool devient ivre et perd sa raison et il peut tuer ou être tué sans s’en rendre compte.

Tous les interdits mènent aux meurtres et Allah n’aiment pas les assassinats car il veut que l’humanité soit préservée jusqu’à ce qu’il décide sa fin.

Source : dans les jardins du tafsir

Les Sagesses de Baye Niass. 47 : les croyants sont sous protection divine.

Dimanche, novembre 11th, 2012

18_mecque1.jpg

Si Dieu le voulait il mettrait le monde entier  sur la bonne voie mais il ne l’a pas voulu.

Les gens de la foi et les gens de la bonne guidance sont moins nombreux que les autres. Et c’est quoi la sagesse dans cela ?

La foi est précieuse et une chose rare devient précieuse et si tout le monde l’avait ça devient moins précieux. Quand Dieu a voulu que la foi soit précieuse et les gens de la foi précieux, il a fait que ces derniers sont moins nombreux que les mécréants ; ensuite pour que son opulence et sa suffisance à lui-même par rapport à n’importe qui se manifestent.

Dieu est riche par excellence, s’il était nécessiteux par rapport à quelqu’un il allait avoir besoin du nombre important de musulmans et une quantité élevée de gens de foi. Mais comme il est opulent, ça lui suffit largement qu’un petit nombre de gens soit musulman. Et même si toute l’humanité était mécréante cela n’allait pas le nuire.

Donc il a fait un petit nombre de musulmans et des gens de la foi pour que sa suffisance à lui-même soit constatée. Et troisièmement pour que sa capacité soit remarquée : Les gens de la foi sont moins nombreux et avec ça il est capable de les protéger pour que les mécréants ne les nuisent pas malgré leur supériorité démographique.

Les mécréants sont supérieurs en nombres, en armes et en savoirs et en ruses. Les musulmans sont peu nombreux et parmi eux il ya beaucoup de faibles et de nombreux pauvres. Les ignorants sont nombreux dans leur rang et malgré tout cela Dieu les protège contre les mécréants et ces derniers ne peuvent rien contre eux. En plus tu remarqueras que les mécréants ont peur des musulmans alors que ces derniers les ignorent.(…)

Si la miséricorde de Dieu a précédé sa colère et que les mécréants sont plus nombreux que les musulmans comment alors la miséricorde divine pourrait-elle peser plus que la colère divine?

Oui, le petit nombre des musulmans c’est seulement par rapport aux humains et aux djinns (démons). Si non tous les anges, les houris du paradis, et les gens de la haute sphère (malaoul a’laa) sont de loin plus nombreux que les humains et les démons réunis. Et ils sont tous des gens de foi.

En partant de cela les gens de la miséricorde divine sont plus nombreux que les gens de sa colère  même si ces derniers sont plus nombreux parmi les humains et les djinns.

Source : dans les jardins du tafsir

Les Sagesses de Baye Niass. 46 : le paradis et l’enfer auront une fin.

Lundi, novembre 5th, 2012

mondebaye1.jpg

Dieu le très haut a dit que les gens du paradis s’éterniseront dans le paradis et que les gens de l’enfer aussi resteront éternellement dans l’enfer. En référence à son nom le premier « al awwal ». Il a institué que rien ne le précède et la référence à son nom : le dernier « al akhir » cela requiers qu’il sera le dernier de toute chose sans aucun doute.

Et il faut que ce nom : « le dernier » avec ce que cela garanti comme attribution soit. Il faut obligatoirement que ce nom se manifeste. Alors si nous sommes éternels comment ce nom va-t-il se manifester ?

Les gens du paradis demeurent dans le paradis, celui qui rentre au paradis n’en sortira jamais. Et les gens de l’enfer aussi ne sortiront jamais de l’enfer comme l’a dit le coran. Et le coran est une vérité alors que le nom de Dieu « le dernier » doit forcément se manifester alors c’est quoi la réponse ?

La réponse est que : les gens du paradis dureront dans le bonheur et ils évolueront dans cette joie jusqu’à ce qu’ils ne leurs reste aucune sensation et ils retourneront à leur situation « d’éternité d’avant rien » (azal).

Et les gens de l’enfer dureront dans le feu après des punitions sévères et des épreuves successives périodes après périodes. Il faut obligatoirement qu’ils deviennent insensibles à la douleur, ils s’y habitueront jusqu’à disparaitre dans cela et ils retourneront dans leur situation dans la quelle ils étaient dans le azal (éternité d’avant rien).

Il faut que le « azal » (l’éternité d’avant rien) se manifeste pour le « abad’ » (l’éternité d’après rien) et ils deviennent dans le abad ce qu’ils étaient dans le azal.

Et cela ne contredit pas la perpétuité des gens du paradis dans le paradis ni la perpétuation des gens de l’enfer dans l’enfer. Et c’est ainsi des situations dans les quelles ils seront avant leur retour vers le azal (l’éternité d’avant rien).

Ces états sont des épreuves venant de Dieu le très haut. Les gens du paradis sont éprouvés par la joie jusqu’à anéantissement dans « l’éternel d’après rien » et comme « l’éternel d’avant rien ». Et les gens de l’enfer ont des épreuves de souffrance et de punitions sévères et dans les deux cas tout est épreuve.

Et il faut que cela s’arrête un jour pour qu’ils retournent vers l’éternité d’après rien (abad) qui est un miroir du azal « l’éternité d’avant rien ». Et c’est ce qui est possible.

Source : dans les jardins du tafsir



Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 88 articles | blog Gratuit | Abus?