Description physique et morale du prophète Mouhamed paix et salut sur lui

227697_278013005654890_1923214771_n.jpg

Description physique et morale du Prophète Mouhamed paix et salut sur lui par Cheikh Baye Niass
Harful  ayni :  la lettre ayn
Ce poème est tiré du diwan de Cheikh Al islam El haj Ibrahima Niass appelé ikssirus sa aadaati fi madhi seyyidis saadaati c’est à dire l’élixir du bonheur dans l’éloge du maitre des maitres. Iksiir : C’est une substance imaginaire qui une fois mise sur de l’argent devient de l’or.  Ces poèmes aussi par métaphore à l’iksir transforment ceux qui les lisent de l’état de mécréance à l’état de salut.  De l’obscurité à la lumière etc…Ce poème réunit tous les caractères physiques et comportementaux du prophète paix et salut sur lui. Caractères et caractéristiques qui ont une vertu de protection pour toute personne qui les porte, ou qui les mets dans sa maison, ou qui voyage avec. Une garantie de sécurité contre le mal : comme la noyade, l’incendie, l’injustice des autorités…etc. C’est une garantie pour le bien être :
A barqun
1- A barqun badaa nahwal maraabi i yalma u* fahabnii imra an iz yalmau barqu yadma u
Est-ce un éclair qui s’est manifesté vers les pluies du printemps en scintillant*Considères-moi plutôt comme quelqu’un qui fait couler les larmes quand l’éclair brille.
2-Lamahta biwahnin wayka hijta sabaabatan* wa raqraaqa dam in saa atal hayyi tahja u
Tu eu un bref regard, regard de faiblesse de l’ amour*Et le ruissellement des larmes à l’heure où la cité dort.
3-Tuzakkiru ayyaamas sibaa wahya qad madat* wa lam yabqa illa law atun wata wajju u
Ça rappelle les moments d’enfance qui sont déjà passés*Et il ne reste que souvenirs , angoisse et douleurs.
4-Saqal laahu ardan bil mediinati innahaa* mahattu rihaalin fiihi kharqiya yurqa u
Qu’Allah arrose une terre à Médine escale et lieu de*Repos de voyage, dans lequel ma cassure est raccommodée et réparée.
5-Diyaaru habiibil laahi wahwa amiinuhu* diyaarun bihaa tulfaal maraafiqu ajma u
Les demeures de l’ami d’Allah , le dépositaire de son secret*Les demeures par lesquelles on obtient tous les appuis nécessaires
6-Diyaarun liman haamal fuaadu bi hubbihii* wa tazkaaruhu lilqalbi mar aa waa marta u
Les demeures de celui dont mon cœur est tombé perplexe par son amour*Et se rappeler de lui permet à mon cœur de brouter et se rassasier
7-Diyaarun li a’lal khalqi khulqan wa khilqatan* diyaarun liman fil khalqi yu’tii wa yamna u
Les demeures du plus élévé des créatures par caractère moral et physique*Les demeurs de celui qui dans le monde est celui qui donne et qui prive
8-Wa akramihim nafsan wa sihran wa nisbatan* wa ilman wa aadaaban wa atqaa wa akhcha u
Le plus honorable par sa grandeur d’âme par sa famille et sa généalogie*Par sa science, sa politesse, le plus pieux et le plus craintif de son seigneur.
9-Faqad kaana khayrul khalqi fakhman mufakhaman* wa zuu haybatin wal mashyu fiihi taqallu u
Il fut le meilleur des créatures, glorieux, magnifique, élevé et glorifié.*Doté de beauté sublime  avec une démarche ferme.
10-Wa azharu lawnin ad ajul ayni tazdarii* bi ayni mahaa indal khamiilati tarta u
Il était d’une blancheur éclatante avec de gros yeux noirs qui bravent*Les  yeux des vaches de brousse broutant librement dans les pâturages.
11-Wa anjalu aynin ahdabush shafri waasiun * jabiinu rasuulil laahi wal khulqu awsa u
Doté de gros  yeux avec de longs cils touffus,*le front dégagé, large Il est lui même une créature large.
12-Azajju wa aqnaa wajhu taha mudawwarun* wa lihyatuhu kath thaa wa sadrun muwassa u
Sourcil fin et long, nez aquelin(fin et long) un visage rond*Sa barbe est bien fournie et sa poitrine est large.
13-Wa mankibu huu a’zim bihii wa idhaamu hu* dikhaamun wa rab ul qaddi tahal muraffa u
Il a de grands épaules et des os grands, il était de taille moyenne*Unique en son genre taha le très élevé.
14-Kazaa adudun ablun wa ablun ziraa uhuu* murahhabu raahaatin wal anwaaru talma u
Il avait des bras musclés et épais, accueillant et reposant*Et brillant de lumière, il scintillait.
15-Wasaa ilu  atraafin wa ghayru mushazabin* aziimu karaadiisin minal khalqi arfa u
Des doigts longs, mais pas trop,ni courts* avec de gros os d’une créature élevée.
16-Wa ashnabu saghrin in tabassama yanjalii* kahabbi ghamaamin awalkal barqi yalma u
Des dents très blanches, quand il sourit *on dirait des grains de nuages
Blanchâtres voire comme l’éclair qui brille.
17-Wa haamatuhu udhmaa licha’rin tarjjulun* wa khaafidu tarfin saakitun fahwa yakhcha u
Il a une tête grande avec des cheveux bien arrangés,*baissant le regard Silencieux il craint le seigneur.
18-Wa ahzaanuhuu mawsuulatun bi tafakkurin* wa in qaala qaalal fasla wal haqqa yarji u
Ses soucis sont reliés à la pensée, *et dès qu’il parle Il tranche et la vérité il la ramène toujours au devant.
19-Wa yanzuru lahzan wahwa lil ardi ghaaliban* yasuuqu sihaaban wal malaaiku tatba u
Il regarde par instant, le plus souvent il baisse le regard*Et il guide les amis et les anges le suivent.
20-Wajiidu rasuulil laahi yushbihu dumyatan* izaa farraqal ash aara yabduu wa yalma u
Le cou du messager d’Allah ressemble à celui d’une fée *S’il sépare les cheveux le cou apparaît et brille
21-Wakal lu’lu il maknuuni wal miski arfu hu* fa misla rassulil laahi lam yah dha majma u
On dirait une perle gardée et il a une senteur de parfum misk*le messager d’Allah n ‘a pas de semblable
22-Wa ahlamu khalqil laahi a’dalu khalqihii* minan naasi askhaa bal minan naasi ashja u
Il est le plus clément des créatures d’Allah et le plus juste* parmi les humains le plus généreux et le plus courageux.
23-Wa yakhdumu lil ahliina yakhsifu na’lahuu* wa yaqta u lahman wahwa lis sawbi yarqa u
Il rend service à ses épouses il colle ses chaussures, * il coupe de la viande et couds les habits.
24-Ashaddu hayaa in wahwa yaatii liman da aa* wa yaghdabu lil mawlaa ilal haqqi yarji u
D’une extrême pudeur il vient vers celui qui l’interpelle* il se fache pour le seigneur il revient toujours à la vérité.
25-Walam yatawara’ an haalaalin wa law halla* wa lam tulfihi fii ghaalibil waqti yashba u
Il ne se retient jamais du licite même trop succulent* et rarement tu  le trouves ventre plein et rassasié.
26-Wa yarkabu ahyaanan jawaadan wa marratan* himaaran wa hiinan raajilan yataqala u
il monte souvent des chevaux et parfois l’âne* et par d’autres moments il marche à pied avec sa démarche ferme.
27-Kazaalika fil malbuusi wat tiibu faa ihun* yujaalisu aqwaaman wal aswaatu turfa u
Ainsi que dans les parures et le parfum envahissant* il assiste des assemblées dans lesquelles les voies se lèvent.
28-Wa yamzahu ahyaanan yuwalifu marratan* wa maa haaba mulkan qattu fash sha’nu arfa u
Il blague souvent et marche avec les groupes parfois* mais ne vise pas la royauté, la mission est plus importante.
29-Wa maa haqaral miskiina yad uu jamii ahum* wa bil laahi mawlal khalqi zal khalqi yajma u
Il n’a pas méprisé les pauvres et les appelles tous* et par Allah le seigneur des créatures il rassemble les créatures
30-Wa akramahul mawlaa ajalla karaamatin* wa khas sasahuu man lil khalaa iqi yanfa u
Le seigneur l’a honoré du plus grand honneur* et celui-là qui favorise les créatures l’a particularisé.
31-Aleyhi salaatul laahi maa zarra shaariqun* wa ghannat hamaamaatun alal ghusni tashja u
Que soit sur lui la paix d’Allah tant que le soleil se lève* et tant que chantent les pigeons jonchés sur les branches.
32-Wa maa rudda daymud dahri an saahatil lazii* yuzakhrifu amdaahan wa yashduu wa yasja u
Et tant que l’injustice de l’époque est repoussé de l’espace de celui qui érige des éloges qui chante et qui compose les poèmes sur le prophète.
33-Wa aalin wa as haabin madaa qawli shayyiqin* a barqun badaa nawhal maraabi i yalma u
Ainsi que sur sa famille, et ses compagnons tant que l’amoureux dira* Est-ce un éclair qui s’est manifesté dans les pluies du printemps en scintillant.

Traduit de l’arabe par Mouhamadou Yall



Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 88 articles | blog Gratuit | Abus?